30/06/2009

Milan - San Remo 2009

 


Menu principal



Milan - San Remo 2009

SSA40918.jpg













Par Christophe Van Schepdaele


Milan - San-Remo est comme un amour de vacances. C'est comme cette jolie nana que vous rencontrez pendant vos vacances et que vous vous promettez de revoir un an après presque jour pour jour dans les meilleures conditions possible.
Cette cyclotouriste nous permet d'apprécier les décors à couper le souffle d'un pays qui n'en manque évidemment pas.
La Primavera traverse la région de la Lombardie, du Piémont et de la Ligurie...

Le rdv était donné le samedi matin 05h00 à Lede à la compagnie de car DE RAS. Je partirai via l'organisation de Geert Lammens dont je prendrai part pour la deuxième fois à cette cyclotouriste mythique dont le but du jeux est de la parcourir en maximum 12h00. Nous serons au total 32 partants dont sur ce coup-ci quelques francophones venu de Mons. Ce sera l'occasion pour moi de faire la connaissance dans le groupe de quelques gars francophones et néerlandophones très sympas. Le départ aura été un peu retardé. Nous partirons finalement à 07h00 étant donné que le chargement des vélos dans la remorque aura pris beaucoup plus de temps que prévu.

Ce voyage vers l'Italie nous permettra aussi de découvrir ou même de redécouvrir pour certains les beaux paysages de l'Alsace en voyant au loin le château du Haut Koenigsbourg qui domine la plaine d'Alsace à plus de 700 mètres et ses chaînes de montagne que l'on rencontre en traversant la Suisse en passant par Bâle, Luzerne.

Cette journée de voyage aura surtout été marquée pour le mauvais temps. Il est tombé des cordes toute mais alors toute la journée. Nous craignions même que les conditions climatiques ne s'améliorent pas le lendemain. Nous arriverons finalement sous un beau soleil vers 20h00 à notre hôtel à Rosate situé au sud de Milan. Ce sera le même hôtel que l'année passée.
On déchargera les vélos et ajusterons quelques réglages. C'est aussi l'occasion de voir la beauté de certaines machines...Un vrai plaisir.
Nous aurons droit par la suite à un très bon repas composé de pâtes aux scampis hmmmm...  suivi d'une escalope de veau
avec une sauce dont le chef se gardera bien de nous dévoiler sa recette.

Le lendemain, petit déjeuner à 05h00. Le départ de la cyclo-sportive est donné à 07h00  de Rozzano sous un soleil radieux. Nous partirons de l'hôtel en vélo à 06h00 étant donné qu'il y a 17 km qui ns séparent du départ.

Le départ est donné et se sont près de 600 partants qui s'élancent sur la Primavera. Il fera beau et chaud toute la journée frôlant même le 27° le long de la mer. Comparativement à l'année passée, je n'aurai pas connu de pépins avec mes bidons. La qualité du macadam durant les 20 premiers km n'étant pas très bonne à certains endroits peut provoquer des pertes de bidons voire même des chutes car il y en a eu quelques-unes et des solides même.

L'alternance de plat et de faux plats descendants  jusqu'à Tortona ( km 77 ) me permettra d'atteindre des vitesses super soniques ( 40 de moyenne après une heure, eh oui! ). J'aurai même l'occasion de m'insérer dans le premier groupe et d'atteindre le premier ravito avec une moyenne de 38,7 km/h plein tube sur grand plateau. En ce qui me concerne, c'est tout de même impressionnant, n'étant pas habitué à rouler si vite je sentirai même une certaine nervosité générale dans le groupe. Il y a à la fois le souci de maintenir une vitesse rapide mais aussi la hantise de chuter ou d'avoir un problème mécanique. Je me suis dit que j'allais connaître une journée d'enfer! Oui mais voilà c'était sans compter avec un élément qui a tout son importance quand on fait du vélo à savoir: LE VENT 

Au débriefing de la  veille, il était prévu que l'on s'arrête au premier ravito ( non officiel - organisé par le papa de Geert et d'une des compagne d'un cyclo) à Tortona au km 77. Je remplis mes deux bidons complètement vides et mange un peu. C'est alors que je me rends compte que presque personne de notre groupe ne s'est arrêté et je décide alors de repartir sans perdre trop de temps. Mais voilà ça roule tellement vite que je ne reprendrai plus les premiers groupes et je m'insère dès lors dans quelques groupes éclatés ci et là.

Commence par la suite les petites bosses et les faux plats montants. Passerons par Pozzolo Fornigaro ( alt 171mètres )
Novi Ligure ( alt 193 mètres ) Capriata d'Orba ( alt 176 mètres ) et l'Ovada ( alt 186 mètres ) toujours à une vitesse soutenue pour nous diriger vers la première difficulté du parcours le PASSO DEL TURCHINO au km 135 ( alt 532 mètres ) qui est un col long de 24 km ( par le versant de l'Ovada ) et dont la descente est d'une beauté indescriptible nous donnant une vue sur la mer Ligurienne et nous permettra d'atteindre Gênes. Le Turchino est le premier point de contrôle, je m'y suis arrêté quelques minutes avec comme "repas" traditionnel pendant les longues distances: saucisses sèches, pain d'épices et coca.

Le vent est présent et il soufflera de face de manière soutenue durant les 140 derniers km le long de la mer. D'un avis général, ce Milan Sanremo, en comparaison pour ceux qui l'auront déjà fait plusieurs fois, est ressenti  comme l'un des moins facile. Même les italiens ( d'une sympathie et d'un fair-play extraordinaire!! ) avec qui j'ai roulé par moment soupiraient sur leur vélo . J'essaie de me protéger du vent et m'insérant dans quelques groupe mais il n'est pas toujours facile de trouver un groupe à sa vitesse; soit ça roule lentement soit trop vite. Je roulerai par moment seul. Je passe par Savone et son joli port et ses bateaux de croisière magnifique.

Je retrouve me compagnons de route montois et on aborde LA MANIE ( km 204 ) longue de 3,5km avec ses pentes impressionnantes à certains endroits, j'y serai par moment à fond les boulots à 9km/h toujours sous un soleil de plomb et avec vent de face. Le ravito se trouve au sommet et j'y reste quelques minutes le temps de récupérer d'une côte qui me paraissait interminable.

Je descend la côte pour replonger à nouveau le long de la mer ligurienne avec ce bord de mer de couleur turquoise, ses terrasses de cafétérias remplies, ses palmiers que l'on retrouvent tout au long du parcours, ses jolies nanas déambulant le long de la mer surchauffée par un soleil de plomb...(ou semi plomb pour ceux pas trop sensible à la chaleur) Je poursuis et passe par la Finale ligure, Pietra ligure, Alassio et enchaînerai les fameux Capi. Capo MELE (km242), Capo CERVO (km247), Capo BERTA ( km258) qui font chacune environ 2,5 km de long avec un pourcentage moyen de 3% pour ensuite enchaîner  la CIPRESA ( km 273 ) qui selon moi est la plus dure après LA MANIE .

La fin de parcours se fera toujours avec un vent de face soutenu et on sera malheureusement fort perturbé par le trafic. J'aborde la dernière côte avec bonheur. Rien qu'à l'idée de savoir que la fin est proche, je me sens pousser des ailes dans le Poggio ( 2,6 km d'ascension ) dont la descente nous offre une vue sur le port avec ses nombreux yachts et les yeux éblouis par le reflet du soleil sur la mer.

Milan-Sanremo reste à mes yeux une expérience toute particulière. La longueur du parcours, la beauté de ses paysages, les côtes parfois très raides, des changements de braquets incessants mais aussi comme je l'avais fait remarquer l'année passée, l'exigence que cela représente au niveau de la débauche d'énergie. Et dire que dans notre groupe il y avait un gars de 68 ans qui en était à sa huitième participation! Faire un temps ne l'intéressait bien évidemment pas mais le terminer à son âge est un signe de grande performance!
Mon rêve serait de faire un jour le Tour de Lombardie pour cyclotouriste mais là c'est encore une toute autre histoire....

J'aurai parcouru les 295km en 11h23 en terminant 446ème avec une moyenne sur le vélo de 29,6 et de 25,9 avec arrêts compris pour un dénivelé de 2200 mètres...


Voici le lien du site officiel

http://www.winningtime.it/WTGare/template_view/VisualizzaClassifica.aspx?idRace=3306

A bientôt pour d'autres aventures

Ciaooo


________________________________


Quelques photos:

Feuillerter l'album:

Consulter l'album: http://aurore-cyclo-les-recits.skynetblogs.be/album/milan...
  

 

Les commentaires sont fermés.